Divertissements

Les divertissements n’échappent pas à la vigilance de l’Église. Les jeux, la danse, les bals, les cabarets, le théâtre, la musique dans certains cas, sont souvent dénoncés par les autorités ecclésiastiques. Les cabarets sont aussi étroitement surveillés. Le cabaret, quelquefois le seul autre lieu de rencontre des villageois, ne devait en aucun cas faire concurrence à l’Église. Sous le Régime français, on voit plusieurs tentatives de régulations quant à la vente et à la consommation d’alcool et à l'ouverture des cabarets le dimanche.


À la lueur d'un flambeau tenu par un jeune enfant, une femme richement vêtue se coiffe sous l'oeil attendri d'un homme. / By the light of a torch held by a youngster, a richly dressed woman is arranging her hair, while a man affectionately watches her.

L'Orgueil, VIIe (XVIIe) siècle

Gerrit Van Honthorst
Musée de la civilisation, collection du Séminaire de Québec, 1991.515

Le luxe et vanité

« Ces personnes semblent s'être parées plutôt pour le bal et la comédie, que pour venir dans l'église n'ayant point de honte de profaner sa maison [de Dieu] et d'y tendre par là des pièges à la pureté de ceux qui y viennent faire leurs prières. »

« Mais ce qui est beaucoup plus criminel devant Dieu, c'est qu'il se trouve des filles et des femmes qui osent s'approcher des sacrements, présenter le pain-bénit [sic], venir à l'offrande, et faire la quête dans l'église, et cet état indécent (...). »

« A ces causes Nous [sic] défendons très expressément à toutes filles et femmes de quelque qualité et condition qu'elles soient de s'approcher des Sacrements, présenter le pain-bénit [sic], venir à l'offrande, et faire la quête des églises dans les manières indécentes que nous venons de spécifier par notre présent mandement, et à tous les curés de notre diocèse de les y recevoir en cet état; mais nous voulons lorsqu'elles viendront à l'église qu'elles y paraissent avec la bienséance et modestie que demandent la sainteté et l'humilité chrétienne. »




Dans un bordel, deux officiers du corps de garde fument la pipe à une table improvisée. / In a brothel, two officers of the guard smoke their pipes at an improvised table.

Officiers au cabaret, non daté

d'après Saint-Igny
dans Paul Lacroix, XVIIe siècle, institutions, usages et costumes: France, 1590-1700, 1880
Musée de la civilisation, bibliothèque du Séminaire de Québec, 320.2.9




Après un souper bien arrosé, deux hommes trinquent à nouveau à leur amitié. / Having washed their supper with plenty of alcohol, two men drink to their friendship once again.

À ta santé! L'ami Bazile, non daté

dans Paul Saunière, Monseigneur, non daté
Musée de la civilisation, bibliothèque du Séminaire de Québec, 429.6




Attablés dans une auberge, un homme et ses deux compagnons demandent à nouveau à boire à l'hôtesse. / Sitting at a table in an inn, a man and his two companions ask the landlady for another drink.

Avant de se remettre en route ils avaient copieusement soupé, non daté

dans Paul Saunière, Monseigneur,non daté
Musée de la civilisation, bibliothèque du Séminaire de Québec, 429.6




Debout sur une scène illuminée par des chandelles, un acteur de théâtre est immobile et sans mot, paniqué par un blanc de mémoire. / Standing on a stage lighted by candles, a panic-stricken actor stands motionless and speechless, unable to remember his lines.

Le blanc de mémoire, non daté

G. J. Pinwell
dans H. W. Dulcken, Dalziel's Illustrated Goldsmith, 1865
Musée de la civilisation, bibliothèque du Séminaire de Québec, 436.3




Au bas d'un escalier d'une place publique, des villageois écoutent les mélodies d'un joueur de fifre. / At the foot of the stairs in a central square, villagers listen to the melodies of a fife player.

Le joueur de fifre, non daté

G. J. Pinwell[br]dans H. W. Dulcken, Dalziel's Illustrated Goldsmith, 1865
Musée de la civilisation, bibliothèque du Séminaire de Québec, 436.3




Trois hommes discutent sur le quai, sous l'enseigne de la boutique du Chien d'Or. / Three men talk on the quay, under the sign of the Chien d'Or (Golden Dog) shop.

Embarquement sur le quai (détail), non daté

Louis H. Bouchard
dans Leçon d'histoire, non daté
Musée de la civilisation, bibliothèque du Séminaire de Québec, 717.1.1




Canotant sur l'eau, Amérindiens et Européens font du théâtre. Ils jouent à la rencontre entre un navigateur et Neptune, roi des mers. / Canoeing on the water, Amerindians and Europeans stage a play. They are acting out the meeting of a navigator and Neptune, king of the seas.

The First Play in Canada, 1606, non daté

dans Charles William Jefferys, The Picture Gallery of Canadian History, 1942
Musée de la civilisation, bibliothèque du Séminaire de Québec, 971.00222




Endormi sur une chaise à la lueur d'une chandelle, un homme est bordé par un satyre. / By the light of a candle, a man sleeps on a chair with a satyr at his side.

La Paresse, non daté

Gerrit Van Honthorst
Musée de la civilisation, collection du Séminaire de Québec, 1991.308




Dans un bordel, deux officiers du corps de garde fument la pipe à une table improvisée. / In the half-light of a brothel, a man falls for a woman's charms, under the eyes of his three friends.

Officiers au cabaret, non daté

d'après Saint-Igny
dans Paul Lacroix, XVIIe siècle, institutions, usages et costumes: France, 1590-1700, 1880
Musée de la civilisation, bibliothèque du Séminaire de Québec, 320.2.9

Le charivari

« Ayant été informé qu'en conséquence du mariage célébré dans cette ville de Québec depuis six jours, grand nombre de personnes de l'un et l'autre sexe se seraient assemblés toutes les nuits sous le nom de charivari et auraient dans leurs désordres et libertés scandaleuses, comme il arrive ordinairement, commis des actions très impies et qui vont à une entière dérision de nos mystères, et des vérités de la Religion chrétienne et des plus saintes cérémonies de l'Église, ce qui nous aurait obligé de recourir au bras séculier pour faire cesser ces sortes d'assemblées, lequel aurait employé son autorité pour les reprimer [sic], nonobstant quoi nous avons appris que non seulement ils continuent, mais encore qu'ils vont en augmentant de jour en jour aussi bien que leur impiété, ce qui nous oblige par le devoir de notre charge de joindre l'autorité de l'Église à celle du bras séculier, et de nous opposer de tout notre pouvoir à ces sortes d'impiétés et à de telles assemblées expressément défendues à tous les fidèles de l'un et l'autre sexe, et même par les ordonnances civiles, comme, n'y ayant rien de plus préjudiciable à la religion, aux bonnes moeurs, au bien public, et au repos des toutes les familles. » Quiconque se retrouverait dans une assemblée qualifiée de charivari se verrait affublé de conséquences néfastes : l'excommunication. »

Têtu, H. et C.O. Gagnon, éd. Mandements, lettres pastorales et circulaires des Évêques de Québec, Québec, Imprimerie Générale A. Côté, 1887.