« 29.6_p7_verso | | 1991.513 »

1993.26899

Dans un bordel, deux officiers du corps de garde fument la pipe à une table improvisée. / In the half-light of a brothel, a man falls for a woman's charms, under the eyes of his three friends.

Officiers au cabaret, non daté

d'après Saint-Igny
dans Paul Lacroix, XVIIe siècle, institutions, usages et costumes: France, 1590-1700, 1880
Musée de la civilisation, bibliothèque du Séminaire de Québec, 320.2.9

Le charivari

« Ayant été informé qu'en conséquence du mariage célébré dans cette ville de Québec depuis six jours, grand nombre de personnes de l'un et l'autre sexe se seraient assemblés toutes les nuits sous le nom de charivari et auraient dans leurs désordres et libertés scandaleuses, comme il arrive ordinairement, commis des actions très impies et qui vont à une entière dérision de nos mystères, et des vérités de la Religion chrétienne et des plus saintes cérémonies de l'Église, ce qui nous aurait obligé de recourir au bras séculier pour faire cesser ces sortes d'assemblées, lequel aurait employé son autorité pour les reprimer [sic], nonobstant quoi nous avons appris que non seulement ils continuent, mais encore qu'ils vont en augmentant de jour en jour aussi bien que leur impiété, ce qui nous oblige par le devoir de notre charge de joindre l'autorité de l'Église à celle du bras séculier, et de nous opposer de tout notre pouvoir à ces sortes d'impiétés et à de telles assemblées expressément défendues à tous les fidèles de l'un et l'autre sexe, et même par les ordonnances civiles, comme, n'y ayant rien de plus préjudiciable à la religion, aux bonnes moeurs, au bien public, et au repos des toutes les familles. » Quiconque se retrouverait dans une assemblée qualifiée de charivari se verrait affublé de conséquences néfastes : l'excommunication. »

Têtu, H. et C.O. Gagnon, éd. Mandements, lettres pastorales et circulaires des Évêques de Québec, Québec, Imprimerie Générale A. Côté, 1887.