« 1991.515 | | 89-13552 »

1993.29791

La sainte famille avec l'enfant Jean Baptiste / The Holy Family with the Child John the Baptist

La sainte famille avec l'enfant Jean Baptiste

Cornelis Bloemaert d'après Annibal Carrache, après 1630
Musée de la civilisation, collection du Séminaire de Québec, 1993.29791

La confrérie Sainte Famille de Jésus, Marie et Joseph

En 1664, Monseigneur de Laval s'occupe activement à l'établissement de la confrérie de la Sainte Famille à Québec. Dès 1665, le pape Alexandre VII lui accorde d'ailleurs des indulgences à cette fin. Ouvert aux hommes et aux femmes de la Nouvelle-France, ce culte se voue à la glorification de Dieu, à la vertu des âmes ainsi qu'à l'accroissement de l'amour et de la dévotion envers Jésus, Marie et Joseph. Bien qu'étonnant, le rôle de la femme est prépondérant au sein de cette association. Non seulement vaque-t-elle aux activités pieuses de l'association telle que la prière, la réflexion spirituelle et à l'adoration du Christ, mais elle veille aux activités charitables en accompagnant les pauvres, les malades et les femmes en couche. Modèle de vertu, la femme de la confrérie s'éloigne de la vie mondaine, évitant ainsi les vices des réceptions de toutes sortes, et observe la modestie chrétienne tant dans sa conduite que dans sa tenue vestimentaire. Également, elle est attachée aux états financiers de l'association en contribuant aux charges financières de celle-ci, en s'occupant du financement de l'entretien des lieux de cultes et en sauvegardant la bonne réputation de la confrérie.

Marie-Aimée Cliche, Les pratiques de dévotion en Nouvelle-France : comportements populaires et encadrement ecclésial dans le gouvernement de Québec. Québec, PUL, 1988

Denis Martin, Les collections de gravures du Séminaire de Québec (histoire et destins culturels). Québec, Univesité Laval (mémoire de maîtrise), 1980