« PH1988-1835-1580 | | 1993.16890 »

295.5.21

Dans une rue enneigée de la Nouvelle-France, un traîneau est mené à vive allure par un cocher et son cheval, apeurant un citoyen qui quitte le chemin et amenant un officier à souligner l'infraction. / A sled speeds down the snow-filled streets of New France, driven by a coachman as it is pulled along by his horse, which frightens a citizen who steps aside, forcing an officer to report the incident.

Sans titre, non daté

J. Mc Isaac
dans Élie de Salvail, 366 anniversaires canadiens, 1930
Musée de la civilisation, bibliothèque du Séminaire de Québec, 295.5.21

L'ordonnance de Bigot

« François Bigot, chevalier, conseiller du roi en ses conseils, intendant de justice, police, finances et de la marine en toute la Nouvelle-France.

Sur le compte qui nous a été rendu qu'au préjudice des différents règlements de police, les charretiers et autres personnes de cette ville, et même les habitants de la campagne qui y viennent, mènent leurs carioles avec une si grande vitesse qu'il arrive souvent que n'étant plus maîtres de leurs chevaux, ils renversent les carioles qui se trouvent dans leur chemin, ainsi que les gens de pied à qui ils ne donnent pas le temps de se ranger ; et étant nécessaire de remédier à de pareils accidents qui peuvent être fâcheux, comme on l'a déjà vu.

Nous faisons défenses à toutes personnes qui conduiront des carioles, ou qui seront sur leurs chevaux, de les faire galoper ou trotter au grand trot dans les rues de cette ville ; leur ordonnons, lorsqu'ils trouveront des gens de pied dans leur chemin, de s'arrêter et même de se détourner, afin de leur donner le temps de se retirer ; le tout à peine contre les contrevenants de vingt livres d'amende, payable sans déport, applicable aux hôpitaux et de plus grande peine en cas de récidive.

Mandons aux officiers de police de tenir la main à l'exécution de la présente ordonnance, laquelle sera lue, publiée et affichée en la manière accoutumée, à ce que personne n'en prétende cause d'ignorance.

Fait à Québec, le vingt-huit décembre, mil sept cent quarante-neuf.

Signé : BIGOT »

Musée de la civilisation, bibliothèque du Séminaire de Québec, fonds ancien. Elie de Salvail, 366 anniversaires canadiens, Montréal, Les Frères des écoles chrétiennes, 1930, 646p. 295.5.21