P9

Fonds Louis-Adolphe Paquet

Séminaire de Québec - État général des fonds

Mgr Louis-Adolphe Paquet, à Rome
Mgr Louis-Adolphe Paquet, à Rome

Musée de la civilisation, fonds d'archives du Séminaire de Québec, Ph1990-0344


Date de création

1873-1972; surtout 1900-1933.

Étendue de l’unité archivistique

4,08 m de documents textuels et autres documents.
Répertoire des documents

Histoire administrative ⁄ Notice biographique

Louis-Adolphe Paquet naît à Saint-Nicolas, le 4 août 1859, d’Alphonse Paquet, cultivateur, et d’Éléonore Demers. Il commence ses études au Collège Bédard de Lotbinière et entre au Petit Séminaire de Québec en 1872. En 1879, Louis-Adolphe Paquet prend la soutane et se rend à Rome, à l’Université de la Propagande, pour y faire des études en théologie. En juin 1883, il soutient une thèse de doctorat en théologie devant le pape Léon XIII et le milieu académique romain. Il est ordonné à Rome le 24 mars de la même année. Il obtient finalement, en 1938, un doctorat en droit de l’Université d’Ottawa.
En 1883, Louis-Adolphe Paquet devient professeur à la faculté de théologie de l’Université Laval, poste qu’il conserve jusqu’en 1942. Il occupe la fonction de secrétaire de cette faculté, puis celle de doyen de 1904 à 1938 en plus d’être nommé directeur du Grand Séminaire de Québec en 1902.

Mgr Paquet obtient le rôle d’interprète officiel des directives pontificales sur les questions concernant le Canada français. Il est aussi délégué de la province ecclésiastique de Québec au cours des travaux préliminaires du Concile plénier canadien (1909). Membre depuis 1903 de la Société Royale du Canada, il fonde en 1930 l’Académie canadienne Saint-Thomas d’Aquin, vouée aux études des écrits de ce dernier.

Tout au long de sa carrière, Louis-Adolphe Paquet a publié de nombreux articles et ouvrages, entre autres Disputationes théologicae seu commentoria in Summam theologicam Sancti Thomæ, Cours d’éloquence sacrée et Mélange canadien contenant des études sur des problèmes nationaux. Louis-Adolphe Paquet décède, à Québec, le 24 février 1942.

Portée et contenu

Le fonds permet de connaître les réalisations de Louis-Adolphe Paquet en tant que professeur et doyen de la faculté de théologie entre 1873 et 1941. Il témoigne, entre autres, des relations qu’il entretenait avec différentes personnes, soit des prêtres, des évêques, des parents et des amis. Ces relations portent surtout sur des questions d’ordre religieux, mais aussi sur sa vie littéraire et personnelle.

Le fonds contient principalement de la correspondance, des textes manuscrits de publication, des sermons et des conférences, des coupures de presse et des journaux intimes. Il renferme également des notes de cours, des procès-verbaux de l’Académie canadienne de Saint-Thomas d’Aquin, des carnets-souvenirs de Rome et de vacances, des cartes postales et des cartes de souhaits.

Source du titre propre

Le titre est basé sur le nom du créateur du fonds.

Genres ⁄ autres

Le fonds contient 26 cartes postales, 11 cartes de souhaits, 7 sceaux, 6 dessins et 2 images pieuses.

État de conservation

Bon.

Langues

Le fonds contient des documents en plusieurs langues, notamment en français, en anglais, en latin, en italien et en grec.

Documents connexes

L’oraison funèbre de Léon XIII, écrite par Louis-Adolphe Paquet, est conservée à la bibliothèque municipale de Montréal.

Groupes de documents reliés

La série L’enseignement supérieur à l’Université Laval du Fonds Séminaire de Québec contient des documents produits par Louis-Adolphe Paquet en tant que recteur de l’Université Laval.

Note générale

La correspondance est classée par ordre alphabétique.

Les documents suivants font également partie du fonds :
• M-1029, 1040 à 1088, 1091.

Index des sujets

Conférences ; correspondance ; coupures de presse ; doyen ; éducation ; faculté de théologie ; journaux personnels ; manuscrit ; professeur ; sermons ; théologie.

Index des noms

Paquet, Louis-Adolphe, 1859-1942; Petit Séminaire de Québec.


haut de page